Aujourd’hui je lance une nouvelle rubrique, ou plutôt une série d’articles qui traiteront de la transition vers une vie zéro déchet. J’en parle souvent sur instagram car c’est un sujet qui me tient à coeur, plus j’en apprend et plus j’avance dans la démarche. C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité traiter le sujet plus en détail ici pour 2 raisons : 1) C’est moins « éphémère » vais-je dire qu’un post sur les réseaux sociaux 2) Les gens qui vont me lire sur les réseaux ne sont pas forcément ceux qui viendront lire le blog et vice-versa. Pour moi chaque relai qui porte le message de préserver/sauver notre planète est important pour ne pas dire indispensable.

En effet, j’ai le sentiment que sensibiliser les gens et leur faire réaliser qu’adopter de nouveaux comportements d’achat (déconsommer, acheter moins mais mieux, et surtout agir en plein conscience) est finalement notre mission à chacun. En tous cas je ressens la mienne, je regrette simplement de ne pas avoir plus de temps à m’y consacrer. Porter une parole, guider par de simples gestes et-ou mots d’encouragement nos proches, nos voisins, collègues ou qui sais-je encore, est essentiel pour notre futur et celui de nos enfants. C’est d’ailleurs la raison d’être de ce blog, faire ma part, à mon humble niveau (petit colibri si tu m’entends #jensuisbaby), et chaque personne que j’aurai pu sensibiliser, aider, inspirer, guider est une véritable victoire pour moi.

Pour le sujet que je souhaite aborder aujourd’hui, lorsque j’ai commencé à faire de plus en plus attention au volume et à la nature des déchets que je produis au quotidien, j’ai beaucoup lu et recherché comment faire pour inverser la tendance. Il y a plein de petits gestes très faciles à adopter, à la portée de tous et très économiques de surcroît (quand on y pense, c’est juste du bon sens finalement) pour réduire nos déchets. Pour commencer ce premier article dans la série « Vers un mode de vie Zéro déchet » je vous dis pourquoi et comment arrêter de consommer des bouteilles en plastique (#leplastiquecefléau).

De végétarienne à écolo passionnée…

Il y a bientôt 2 ans et demi, j’ai créé ce blog quelques mois après être devenue végétarienne car, recevant un flot de questionnements autour de moi, j’ai eu envie de partager ce qui a débuté comme une aventure et qui est aujourd’hui un véritable art de vivre. De végétarienne en herbe, je suis devenue de plus en plus sensible à la cause environnementale. Tout mon quotidien a évolué comme une évidence : produits de beauté, d’hygiène, de ménage sont devenus exclusivement naturels, non toxiques pour la planète ni pour moi-même. Prendre conscience de ce que l’on mange, de ce qu’on utilise comme crème, détergent, ce que l’on achète (vêtement, cadeaux, etc..) et leurs effets sur notre santé et l’environnement vous font radicalement changer votre regard sur les choses. C’est très enrichissant, revigorant, même si parfois le sentiment de « réveil » est un peu douloureux.

En effet, j’ai le sentiment de grandir, d’évoluer, de me nourrir de ces bonnes choses que je découvre au quotidien en boycotant celles que je considère comme nocives (à tout point de vue) à vos côtés. Au fur et à mesure, j’alimente ce blog que je considère comme un espace de partage : Je vous confie mes expériences pas à pas et vous qui êtes de passage ici, piochez dans les infos qui vous sont utiles. Parfois j’ai le bonheur de vous voir me laisser un mot commentaire (vous n’imaginez pas l’importance que cela a pour moi). Parfois vous ne faites qu’un saut de puce et peut-être qu’une prochaine fois vous aurez l’envie de partager vos avis, expériences ou interrogations en commentaire avec moi, avec nous (car cela profite à tout le monde).

Vous l’aurez compris, l’idée ici est de PARTAGER sans jugement, sans pression, en toute bienveillance pour un monde plus « green » c’est à dire :

  • Un monde plus respectueux de l’Environnement,
  • Un monde plus respectueux des Hommes,
  • Un monde plus respectueux des Animaux,
  • Un monde plus respectueux du Vivant en somme.

Comme je l’expliquais précédemment, ce qui finalement a démarré par l’arrêt progressif puis total de manger des animaux m’a fait prendre conscience d’une façon beaucoup plus large au fil des mois et des années que tout mon mode de consommation était à revoir. J’ai ouvert les yeux sur la gravité de l’état de notre planète et ressenti un profond besoin de changement dans mon quotidien. Puis dans le même temps, une furieuse envie de sensibliser les gens, d’apporter ma modeste contribution au réveil des consciences, aider à porter ce mouvement écologique au travers de mes découvertes et de mes choix. Je ne prêche pas la bonne parole, je partage simplement mes victoires et mes échecs, parle de mon expérience au fur et à mesure que j’avance et que j’apprends afin de montrer aussi qu’il n’est pas si difficile de prendre de nouvelles (bonnes) habitudes, surtout quand leur impact est si bénéfique à tous points de vue. C’est inconfortable au début (comme tout changement d’habitude ancrée) mais ce n’est pas compliqué (la nuance est de taille).

Tout ça pour vous dire qu’il est difficile pour moi aujourd’hui de dissocier l’écologie du végéta*isme car l’impact de la consommation d’animaux (ou tout au moins les effets dévastateurs de la production intensive d’animaux en vue de devenir de la nourriture) est réellement désastreux pour la planète. Trier ses déchets c’est bien mais arrêter de consommer des animaux aura un impact bien plus significatif au-delà même de l’éthique animal (Ce qui ne veut pas dire que trier ses déchets ne sert à rien ! Bien sur que c’est important, jusque que ce n’est pas lié). Il faut donc se bousculer un peu, sortir de sa zone de confort végétative et voir que tout le monde peut adopter des gestes simples et qui peuvent changer beaucoup de choses !

C’est parti pour découvrir les alternatives aux bouteilles d’eau. Comment boire zéro déchet ?

Vers un mode de vie Zéro Déchet

Parler d’un mode de vie zéro déchet c’est (ré)adopter des gestes simples pour une consommation durable en limitant autant que faire se peut les emballages et autres produits à usage unique.

Pour ce faire, il faut commencer par porter un regard global sur notre consommation (généralement et au quotidien). Ensuite, se poser les bonnes questions et faire appel au bon sens (toujours là celui-là..) puis regarder, lister tous les points d’amélioration simples et immédiats à appliquer sur ses habitudes de consommation.

Par exemple, avez-vous remarqué que ces dernières années une multitudes de produits se sont vus proposés en emballage individuel. Prenons le cas des madeleines. Emballées à l’unité puis reconditionnées en sachet de 20, prônant une meilleure conservation des produits (additionnés aux multiples conservateurs inclus dans la recette, c’est sûr que la madeleine peut se conserver plusieurs mois mais c’est encore un autre débât ^^). Pratique je n’en doute pas. Mais l’impact en vaut-il vraiment la peine 🤔 ? Plein de mini sachets plastiques conservant un gâteau lui-même bourré de conservateurs et autres ingrédients plus ou moins douteux ?

Finalement, cela paraît presque « triste » quand on adopte un autre point de vue, plus empathique pour notre société et notre environnement.. Un petit gâteau maison donné au goûter des enfants emballé dans un Beewrap (tissu  recouvert de cire d’abeille ou végétale permettant de conserver les aliments, remplaçant avec Joie le papier alu) serait tellement plus intéressant nutritionnellement, économiquement et écologiquement parlant. Et ce n’est qu’un exemple car commencez à lister tous les produits que vous voyez (que vous consommez ou non) existant en mono-dose, et cela multiplié à tous ceux qui les consomme. Un petit emballage + un petit emballage +++++

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore initié la démarche vers un mode de vie Zéro déchet, vous allez voir qu’il est très facile d’adopter de nouveaux gestes au quotidien plus respectueux de l’environnement. La première étape, ce qui a été d’ailleurs la plus facile pour nous, qui est très économique, à la portée de tous et permet de réduire considérablement ses déchets, c’est tout simplement de supprimer les bouteilles d’eau ! Je vais vous montrer différentes alternatives qui vous montreront qu’on a aujourd’hui pas mal de choix en plus pour arrêter d’acheter ces fichus packs d’eau.

Pourquoi dire non aux bouteilles en plastique à usage unique

→ Les chiffres

Une infographie et quelques chiffres parfois valent mieux que de grands discours. Je reprend donc pour l’occasion cette infographie de Camille Rocher vue sur les sites de France Nature Environnement et Reporterre qui résume malheureusement très bien la situation :

« Une fois dans l’environnement, elles deviennent de véritables prédatrices pour la faune et la flore aquatique. Les bouteilles se détériorent et se fragmentent en microplastiques dans l’océan, qui dispersés dans l’océan, peuvent être ingérés par les espèces marines. Elles sont alors victimes d’étouffement et d’occlusion intestinale qui leur sont souvent fatal. Mais les espèces peuvent également y survivre et porter en elles les molécules chimiques issues du plastique. D’après une étude scientifique, ces polluants pourraient ainsi s’accumuler dans la chaîne alimentaire et se retrouver dans nos assiettes. » Extrait de surfrider.eu

→ La qualité de l’eau

Alors pourquoi acheter une eau en bouteille ? D’aucuns diront que c’est pour la qualité supposée de l’eau issue directement des sources sans avoir subi de traitements de désinfection et/ou de chloration. De l’eau de source, pure qu’ils disent ! Disons que surtout c’est le goût de l’eau du robinet qui laisse souvent à désirer (surtout quand on a l’habitude de boire de l’eau minérale) mais elle est de très bonne qualité et permet aux consommateurs de la boire.

Pour connaitre la qualité de l’eau de votre commune vous pouvez consulter la cartographie Eau de France. Je vous montre dans le chapitre suivant comment vous débarrasser du goût de l’eau du robinet si elle vous dérange.

Les alternatives pour s’hydrater en mode zéro déchet

Boire l’eau du robinet, en voilà une chose simple et pourtant si souvent oubliée. Rien de plus économique pourtant, ni de plus pratique (exit les packs d’eau à porter). Si vous vivez en France, il y a toutes les chances que l’eau de votre robinet donc soit potable 😉 c’est pourquoi, au lieu d’acheter des bouteilles en plastique d’eau minérale, récupérez des bouteilles en verre, des carafes et buvez l’eau du robinet ! Si jamais elle a un goût désagréable, vous avez plusieurs astuces :

→ Le charbon actif

Mettre du charbon actif dans votre carafe pour purifier son eau. 100% naturel, il est capable d’éliminer les toxines et les produits chimiques qui pourraient être présents dans l’eau du robinet tels que le Mercure, le plomb, le chlore et le cuivre. L’avantage est qu’il apporterait aussi du magnésium, du fer et du calcium. J’en avais acheté chez Kazidomi et j’en étais très satisfaite.

Kazidomi est une boutique en ligne qui propose une multitude de produits bio et sains, que ce soit alimentaire, cosmétique ou autres avec un principe d’abonnement annuel à 100€ qui vous permet d’avoir des réductions sur tous les articles allant de -20 à -50%.

Offre parainnage : Bénéficiez de 20€ de réduction sur le prix de l’abo avec mon code CORINNE20 (avec ce code vous me permettez aussi de toucher une commission de 30€)

L’idée est d’avoir au moins 2 carafes car pour que le charbon agisse au mieux il faut le laisser 6h dans l’eau. Tous les matins et tous les soirs je transvasais l’eau de ma carafe qui avait filtré l’eau grâce au charbon actif dans une nouvelle bouteille et je remettais de l’eau à filtrer. Le filtre dure 2x 3 mois : Au bout de 3 mois, il suffit de le faire bouillir pendant 20mn et il sera à nouveau prêt a filtrer pendant 3 mois votre eau. Au terme des 2 x 3 mois, vous pourrez tout simplement composter le bâtonnet de charbon, le placer dans un pot de fleur, peut-être même l’utiliser en désodorisant de litière ou dans votre meuble à chaussures (je n’ai pas essayé je l’ai placé dans mes plantes donc je ne peux assurer le résultat du côté désodorisant mais à tester !)

Pour en savoir plus sur le charbon actif vous pouvez lire cet article.

↠ Coût : Environ 8,50€ le charbon (6,12€ avec l’abo Kazidomi par exemple)

→ Les perles en céramique

Mettre des perles céramique dans votre carafe d’eau. Composées d’une argile très pure, elles ont fermenté à l’aide
de micro-organismes ( 80 souches différentes environ !) et cuit à une très haute température (700 à 1200°C) à l’abri de l’air. C’est ce processus de cuisson qui permet de conserver ces fameux micro-organismes qui vont eux faire le boulot de purifier l’eau dans la carafe. Pour faire court les perles céramiques :

  • ont une action purifiante : Elles neutralisent le chlore, le calcaire et les traces de nitrates et d’ammonium qui pourraient être présent dans l’eau du robinet.
  • ont une action anti-oxydante : Elles « apportent à l’eau un supplément de micro-organismes antioxydants, qui ralentissent les processus pathogènes. Ils empêchent la colonisation de l’eau par des agents pathogènes en l’occupant par des micro-organismes favorables. Une condition primordiale pour lutter contre l’hyper-acidité et conserver une flore intestinale en bonne santé. »

Vous trouverez ces merveilles dans de nombreuses boutiques bio, physiques ou en ligne comme Kazidomi par exemple mais aussi ZoEssentiels (boutique en ligne spécialisée dans le zéro déchet dont je vous avais parlé dans un précédent article) mais aussi directement sur le site de la marque Les verts Moutons.

↠ Coût : Environ 12,90€ le sachet de 15 pièces.

→ Aromatiser son eau

  • Aromatiser votre eau avec toutes sortes de fruits et légumes, herbes aromatiques…

Exemple : 1 ou 2 rondelles de citron c’est bien connu, mais avez vous testé de mettre 1 ou 2 rondelles de concombre dans votre eau ? Avec ou sans menthe c’est délicieux et très rafraichissant ! Vous pouvez mettre aussi du thym frais, du basilic, des fruits de saison…

  • Infuser votre thé à froid

Une boule à thé dans une carafe d’eau du robinet et hop au frigo. Quelques heures plus tard un thé glacé à dispo ! Mais si le thé est bio et de qualité, ne le jetez pas une fois avoir vidé votre carafe, rechargez la en eau tout simplement. Chez nous on le fait 3/4 jours de suite et on vide 1 à 2 carafes par jour ! Certes, le thé sera de moins en moins fort (la 1ère carafe aura chargé de plus de 50% de théine) mais au fur et à mesure il vous restera tout de même une eau délicatement parfumée !

→ Faire reposer l’eau

Une astuce aussi pour simplement enlever le petit goût que pourrait avoir l’eau de votre robinet, c’est de la faire reposer au moins 30mn dans une carafe au frigo.

→ Utiliser une machine SodaStream

Si vous êtes un.e adepte de l’eau pétillante, vous avez aussi une alternative ! La machine à gazéifier l’eau, la pionnière et plus connue étant la marque SodaStream. Elle fonctionne sans piles ni électricité et permet de gazéifier l’eau en quelques secondes par une simple pression sur la machine. En effet, le cylindre de C0₂ alimentaire permet de réaliser jusqu’à 60L d’eau pétillante. Chez nous ça nous a bien aidé car le chéri consommait jusqu’à 2 bouteilles d’eau pétillante par jour, vous imaginez les déchets en bouteille que cela pouvait générer 😓.

Dorénavant, avec notre machine Crystal (la bouteille est en verre), nous préparons a l’avance 3 bouteilles que nous transférons dans des bouteilles de limonade en verre de récup et hop au frigo. Canon !

Une fois votre cylindre vide, sachez qu’il est consigné donc surtout ne le jetez pas. Il suffit de trouver une boutique partenaire (il y en a plein, nous on a un Franprix à côté de notre boutique bio qui le fait et les horaires sont très étendues.) et vous allez rapporter votre cylindre pour en avoir un nouveau qui vous sera donc facturé beaucoup moins cher (dans les 15€ de mémoire).

↠ Coût : En fonction du type de machine votre investissement de départ peut varier de 69€ à 179€ hors promotions. Puis les recharges de cylindre consignés tous les 60 litres environ.

→ Utiliser une gourde

LA BASE ! Ainsi, fini les bouteilles achetées au coin de la rue, sur une aire d’autoroute ou je ne sais où. Il existe en plus aujourd’hui une multitude de marques qui propose des gourdes ou bouteilles réutilisables. Elles existent :

  • en inox (ces thermos modernes ont l’avantage de garder votre liquide frais 24h et chaud 12h)
  • en plastique réutilisable
  • en verre

et les gourdes existent aussi dans différentes contenances donc aucune excuse pour s’en passer. Il existe même des gourdes avec charbon actif !

En ce qui me concerne, j’utilise souvent ma gourde Qwetch en inox pour emporter mon thé chaud au bureau et je mettais du thé glacé cet été. La 2ème en plastique réutilisable je l’utilise pour mettre de l’eau tout simplement.

En fouinant sur internet je suis tombée sur la VeganbottleGO, une gourde très écologique, fabriquée à partir de canne à sucre, sans une goutte de pétrole ! Elle est incassable, biodégradable et compostable et la marque plante un arbre à Madagascar pour chaque gourde achetée pour neutraliser son empreinte carbone lors de sa fabrication.

↠ Coût : Il y a vraiment tous les prix et même pour les tous petits budgets.

Voilà pour ce premier geste écologique que vous pouvez commencer à adopter dès ce jour ! Rien de plus simple. En ce qui vous concerne, ou en êtes vous avec votre consommation d’eau ? Connaissiez vous ces différentes astuces pour boire l’eau du robinet ? Quelles sont les vôtres ?

Végétarienne sur la voie du végétalisme, passionnée et résolument optimiste. Je partage ici mes découvertes et convictions, dans le but d'un monde meilleur, plus respectueux et sans souffrance. ❤️ S'informer c'est grandir, évoluer, changer. Redonnons vie à notre planète en arrêtant de consommer des animaux, nous avons le pouvoir de changer les choses alors prenons le.

Centre de préférences de confidentialité

    Obligatoire

    Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site et ne transmettent aucune données.

    PHPSESSID, wp-settings-, wp-settings-time-, wordpress_test_cookie, wordpress_logged_in_, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types], wp_woocommerce_session_, woocommerce_items_in_cart, woocommerce_cart_hash, ywsl_wp_session, __utma, __utmz, __utmc, __stripe_sid, __stripe_mid

    Advertising

    Analytics

    Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site et ne transmettent aucune données.

    ga, gid, gadwp_wg_default_metric, gadwp_wg_default_dimension, gadwp_wg_default_swmetric

    Other